Beach bag & Tote bag



Ce grand coupon de lin que je tiens entre les mains était rêche et tendu. Je l'ai volontairement maltraité en le lavant à haute température et essorage dynamique. Visiblement il a aimé ces triturages, ce lin est devenu doux, souple et froissé à point. Néanmoins, dans cette expérience de décatir mon tissu, aurais-je dû le faire une fois l'ouvrage terminé (en laissant une marge suffisante de tissu lié au rétrécissement) ? Parce que coudre un lin lavé demande beaucoup plus de dextérité et de patience. Dans tous les cas, je suis satisfaite du résultat obtenu, et surtout, le plus important, c'est que j'ai a-d-o-r-é manipuler le lin, le coudre et le voir prendre vie.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre message ^_ ^
Je vous répondrai personnellement dans les meilleurs délais
A très bientôt !